L'Histoire du domaine


L'origine du Domaine de Gléon remonte à la plus haute antiquité comme l'atteste de nombreux vestiges gallo-romains et wisigothiques (poterie de la Graufesenque) ou sa chapelle préromane datant du Ve siècle. Siège d'une exploitation gallo-romaine "Villa ad Clivum", le site de Gléon fut ensuite occupé par les wisigoths.

 

Durant le Moyen-âge, le Château de Gléon servait à défendre l'entrée des Hautes Corbières et fût le lieu de nombreux épisodes sanglants comme en 1503 où le château fût assiégé par les espagnols.

Le domaine a ainsi appartenu pendant un millénaire à la famille de Treille-Gléon-Durban-Narbonne et ce n'est qu'en 1861 que la dernière Marquise de Gléon le vendit aux ancêtres des propriétaires actuels: les Bonnes. 

 

L'exploitation du domaine en tant que vignoble n'a débuté que vers la fin du 19 ème siècle. Depuis, les Bonnes, puis leurs héritiers Montanié ont dirigé l'exploitation du Château Gléon de père en fils. Six générations se sont ainsi succédées afin d'assurer la prospérité et la qualité des terroirs du Château Gléon.

Aujourd'hui, le vignoble produit des vins rouges, rosés et blancs dont le produit phare est La Clef. Ce vin porte ce nom en référence au chef d'oeuvre réalisé par un ancêtre de la famille Montanié, membre des compagnons.